Vous êtes ici :
HomeAstuces InformatiquesLes 20 bêtises à ne plus commettre...

Mauvaises habitudes et étourderies ne sont pas sans conséquences sur votre PC et son contenu.

 
O
n ne le répétera sans doute jamais assez : un ordinateur est une machine stupide qui ne fait que qu’exécuter ce qu’on lui demande. Si vous lui ordonnez des actions farfelues, elle affiche au mieux un message d’erreur ou fait n’importe quoi sans sourciller. Le danger se situe là. Le vrai pilote, c’est vous. Mais encore faut t’il avoir appris à maîtriser la machine.
 
 
VIGILANCE
 
La connaissance, la vigilance et la pratique demeurent absolument nécéssaires pour utiliser correctement un ordinateur ou, à tout le moins, pour éviter de commettre de grosses bêtises. Ces pages ont donc pour but de vous aider à perdre vos mauvaises et autres réflexes inutiles, en relevant les étourderies classiques qui peuvent être commises. Tout le monde est concerné, les novices, évidemment, mais aussi les utilisateurs qui se croient aguerris et à l’abri. Car la machine propose tellement de commandes (via son système d’exploitation), d’options plus ou moins compréhensibles et logiques, que même les « experts » se font parfois piéger.

 

1) Utiliser une seule partition
 
Désormais, les ordinateurs récents (hors mini-portables) sont livrés avec des disques durs d’une capacité de plusieurs centaines de gigaoctets ! De quoi stocker des milliers de photos, de films ou de morceaux de musique.
Mais si vous n’avez pas divisé votre disque dur en plusieurs partitions et que vous rencontrez un problème, vous risquez de tout perdre...
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Créez au moins une autre partition, sur laquelle vous placerez tous vos documents. Ainsi, si vous devez réinstaller Windows ou formater la partition principale, vos données seront épargnées.
Plusieurs logiciels permettent de créer ainsi des partitions, comme Partition Suite, d’Acronis, d’une grande simplicité d’utilisation.
 

2) Installer tout ce qui vous tombe sous la main

 
Télécharger et installer toutes les démos de jeux et les freewares que vous trouvez peut avoir des répercussions sur la santé de Windows et, plus généralement, de votre ordinateur. Des logiciels peuvent entrer en conflit, encombrer votre disque dur, voire parfois corrompre des fichiers systèmes mal conçus.
 
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Lisez bien la description des logiciels avant de les installer sur votre PC. N’installez pas plusieurs logiciels qui font la même chose. Et si la tentation vous prend d’en tester de nombreux, n’hésitez pas à utiliser une machine virtuelle, telle que VirtualBox. Vous disposerez alors d’un PC virtuel, sur lequel vous pourrez réaliser toutes vos expérimentations sans risquer d’endommager votre système d’exploitation.
 
 

 

3) Cliquer dix fois sur un icône

 

Lorsqu’on double-clique sur l’icône d’un logiciel pour le lancer, inutile de tenter d’accélérer la manœuvre en continuant à cliquer de manière compulsive. Vous obtiendrez l’effet inverse, car Windows tentera de lancer le logiciel autant de fois que vous aurez double-cliqué.
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Après un double-clic, vous devez attendre, parfois assez longtemps, que l’ordinateur termine tous ses préparatifs avant d’afficher un quelconque résultat. Pour éviter d’attendre trop longtemps, commencez déjà par arréter les logiciels actifs dont vous ne vous servez pas avant d’en lancer un autre.
 

4) Toujours autoriser les logiciels à s’associer à un type de fichier

 
Lorsque vous installez un logiciel, celui-ci peut vous si vous souhaitez lui associer certains formats de fichiers (Jpeg pour les photographiesn par exemple). Dans l’affirmative, chaque fois que vous essayerez d’ouvrir ce type de fichier depuis Windows, c’est ce logiciel qui se lancera. Mais si vous possédez plusieurs logiciels qui utilisent le même type de fichier, c’est le dernier installé qui les ouvrira par défaut, même si ce n’est pas celui que vous préférez.
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Vérifiez toujours pendant l’installation les choix proposés et ne dites pas oui à tout. Et si l’erreur est déjà commise, effectuez un clic droit sur le fichier et, dans le menu, sur Propriétés. A la ligne s’ouvre avec cliquez sur Modifier afin de choisir le logiciel qui a votre préférence.
 
5) Changer l’extension d’un fichier en le renommant
 
Par défaut, l’extension des fichiers connus par Windows n’apparaît pas à l’écran. Toutefois, si vous avez modifié certains réglages, il est possible de les voir.
Dans ce cas, prenez bien garde, si vous renommez un fichier, à na pas modifier les quatre derniers symboles de sont intitulé (un point suivi de trois lettres). Si vous les effacez, Windows ne pourra par reconnaître le format du fichier : il sera donc inutilisable !
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Remettez le réglage par défaut : cacher les extensions. Dans n’importe quelle fenêtre Windows, cliquez sur Outils puis sur Options de dossiers. Cliquez ensuite sur l’onglet Affichage puis cochez la case Masquer les extensions des fichiers dont le type est connu.
 
 
6) Confondre extinction et veille
 
Avec le mode veille, c’est pratique, on ne touche à rien, et l’ordinateur semble s’éteindre tout seul. Mais attention, en veille, votre PC n’est pas totalement inactif et continue à consomner de l’énergie.
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Lorsque vous êtes chez vous, pas de problèmes à laisser votre ordinateur en mode veille. Mais si vous sortez, n’oubliez pas l’éteindre en passant par le menu Démarrer et en sélectionnant Eteindre ou Démarrer puis Arrêter.
 
 
 
7) Oublier de vider la Corbeille
 
Votre disque crépite et vous ne comprenez pas ce qui peut bien l’encombrer. Ne vous contenez pas de glisser vos fichiers dans la Corbeille pour les supprimer.
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Par défaut, la Corbeille stocke les fichiers qu’on y glisse jusqu’à ce que son contenu soit une taille importante, en général 10% du disque dur.
Pour effacer réellement les fichiers qui s’y trouvent, cliquez sur l’icône de la Corbeille avec le bouton droit de la souris et, dans le menu, sélectionnez Vider la Corbeille : Attention, dans Vista/Seven, ne cliquez pas sur Supprimer, car cette option efface l’icône de la Corbeille, pas son contenu !
 
 
8) Glisser un dossier dans un autre et le perdre
 

Quand vous déplacez des dossiers, il arrive de se tromper et de lâcher le bouton

de la souris trop tôt. Pour peur que votre souris passe à ce moment-là au-dessus d’une liste de dossiers, vous risquez de glisser votre dossier par inadvertance dans l’un d’eux. Panique ! Comment le retrouver ?
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Dans le menu Démarrer, cliquez sur Rechercher puis Des fichiers ou des dossiers...Dans la fenêtre de recherche, cliquez sur Tous les fichiers et tous les dossiers. Cliquez ensuite sur la double-flèche vers le bas, à côté de Quand a lieu la dernière modification ? Sélectionnez Spécifier les dates puis cliquez sur Rechercher : Lorsque les résultats s’affichent, cliquez, en haut du volet, sur Date de modification. Votre dossier qui vient tout juste d’être déplacé apparaît parmi les premiers.
 
 
 
9) Confondre un fichier avec un raccourci vers un fichier
 
D’un clic droit sur une icône, on peut créer un raccourci en sélectionnant Créer un raccourci dans le menu contextuel. Cela permet d’ouvrir un fichier depuis le Bureau sans parcourir dossiers et sous-dossiers du disque dur.
Mais attention, si un raccourci se trouve sur le Bureau et que vous y copiez également le fichier original, vous risquez de vous embrouiller. En ouvrant parfois l’un et parfois l’autre, vous modifierez au final deux fichiers différents. Et vous aurez la désagréable impression de perdre des données.
 
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Pour repérer un raccourci, ne vous fiez pas au nom associé à l’icône, car les termes Raccourci vers ne sont pas forcément présents. Une petite flèche arrondie pointant vers le haut figure toujours en bas à gauche de l’icône d’un raccourci. Et si vous avez un raccourci sur votre Bureau, ne déplacez par le fichier original sans, au préalable, supprimer le raccourci.
 
 

 

10) Laisser tout le monde installer n’importe quoi sur votre PC

 
On connaît tous un proche qui « s’y connaît en ordinateur ». Ce n’est pas une raison pour le laisser faire ce qu’il veut sur votre PC, car même s’il s’y connaît plus, ce n’est pas pour autant un spécialiste. Et s’il y a un problème, ce sera sur votre ordinateur, pas le sien.
 
 
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Personne ne doit installer un logiciel sans votre accord. Et n’oubliez pas que Windows possède un compte invité, qui permet de ne pas faire n’importe quoi.

Pour l’activer, cliquez sur Démarrer, puis sur Panneau de configuration et sur Comptes d’utilisateurs. Cliquez sur Compte invité et sur Activer le compte invité.

 

11) Utiliser le contrôle parental sans explication

 
Être enfant en 2009, cela signifie avoir grandi avec Internet et les ordinateurs. Bien sûr, le Web regorge de contenus glauques et crapuleux. Et il faut à tout prix épargner aux jeunes enfants des lectures et des images qui ne leur sont pas destinées. Mais se contenter d’utiliser un logiciel de contrôle parental n’est pas suffisant, tant s’en faut.
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !

Les logiciels de contrôle parental sont faillibles et n’arrivent jamais à tout filtrer correctement. De plus, les enfants et les adolescents sont souvent très au fait des techniques et peuvent parvenir à contourner les interdits des logiciels. Pour qu’un logiciel de contrôle parental puisse faire son office, il est nécessaire d’en discuter avec les enfants. Il faut leur expliquer les dangers d’Internet dont le logiciel les prémunit.

 

12) Choisir des mots de passe trop simples

 
Difficile de croire qu’un compte sur un site Web, ne puisse être piraté si vous vous contentez de « Médor » comme mot de passe. Les pirates disposent de vastes bibliothèques de mots de passe classiques, avec lesquels ils peuvent essayer de dérober une identité.
 
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Il n’est pas compliqué de construire un mot de passe difficile à deviner : mixez lettres, chiffres et caractères spéciaux (*@_#...) pour élaborer un mot d’au moins huit caractères qui n’a pas de signification, dans une langue quelconque. Enfin, changez vos mots de passe au moins une fois tous les six mois, c’est un gage de sécurité supplémentaire.
 
 
 
13) Négliger les mises à jour des logiciels installés
 
Vous disposez d’un logiciel antivirus, d’un pare-feu, vous avez mis Windows à jour. Bref, vous vous sentez en parfaite sécurité. Faux ! Chaque logiciel installé sur votre ordinateur est une porte dérobée potentielle.
 
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Il est crucial de mettre à jour tous vos logiciels. Les correctifs concernent souvent la sécurité et visent à empêcher l’intrusion de pirates. Vérifiez donc vos logiciels quand vous les lancez : une option de mise à jour est souvent présente dans le menu Aide ou ?
 
 
 
14) Enregistrer un fichier sans regarder où
 

Vous avez répondu Ok à l’enregistrement d’un fichier sans trop faire attention à la destination. Quand vous en aurez besoin, il vous faudra alors fouiller un peu partout dans les dossiers de votre disque dur. Quelle perte de temps !

 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
L’astuce : avant de fermer le fichier en question, utilisez la commande Enregistrer sous et, cette fois, regardez bien où il va être enregistré. Si vous avez déjà tout fermé, à la fois le fichier et le logiciel concerné, lancez de nouveau le logiciel et faites Enregistrer sous avec le fichier ouvert par défaut. De cette manière, vous prendrez connaissance du dossier de destination habituel.
 
 
 
15) Débrancher trop vite un périphérique de stockage externe USB
 
Elle était bien votre jolie clé USB. Dommage qu’elle ne fonctionne plus après l’avoir branché tout de suite lorsque vous avez transféré des documents sur votre PC !
 
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Un appareil USB, qu’il s’agisse d’une clé de stockage ou d’un disque dur externe, continue à être connecté et alimenté par la prise même quand aucun transfert n’est en cours. Pour être sûr de ne rien endommager, il est impératif de commencer par cliquer, dans la zone de notification de Windows, sur l’icône représentant un disque gris surmonté d’une flèche verte. Un message apparaît indiquant Retirez Périphérique de stockage de masse USB. Cliquez sur ce message. Une bulle d’information vous précisera quand vous pourrez débrancher votre clé USB.
 

16) Oublier que Windows peut effectuer plusieurs tâches en même temps

 

Sans vous en rendre compte, Windows passe son temps à vous attendre ! Pendant que vous lisez un courriel, par exemple, il mouline des dizaines d’autres programmes. Des exemples ? L’antivirus, le pilote de votre souris, l’affichage du Bureau et des icônes de la zone de notification et bien d’autres encore. Il peut également vous consacrer un peu plus de temps et faire « tourner » autre chose en même temps que votre logiciel de courrier électronique : retouche de photos, navigateur Web, etc. Le risque est que cette accumulation de tâches ne ralentisse la machine.

 
CE QU’IL FAUT FAIRE !

Veillez simplement à ne pas trop charger la barque : la quantité de mémoire vive de votre PC n’est pas illimitée, et les performances du processeur non plus. Quand vous sentez que le passage d’un programme à l’autre induit un certain ralentissement de l’affichage, c’est que vous en demandez trop. Dans ce cas, quittez simplement l’un des logiciels en cours d’exécution, bien entendu après avoir sauvegardé vos documents.

 
17) Tout enregistrer sur le Bureau
 
On est souvent tenté d’enregistrer sur le Bureau de Windows tous ses fichiers, qu’il s’agisse de textes, de documents reçus en pièces jointes ou encore de photos extraites d’une carte mémoire. Ce n’est pas une bonne idée.
En effet, le Bureau est un dossier qui fait partie intégrante du système d’exploitation. A ce titre, il risque de s’évaporer purement et simplement à la suite d’une restauration ou d’une réinstallation de Windows. En plus, on a vite fait de ne plus rien y voir et de ne retrouver qu’avec difficulté un fichier particulier qui y a été déposé.
 
 
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Utilisez le dossier Mes documents et Documents/Images etc avec Vista/Seven, prévu à cet effet. Ou créez un dossier spécial portant votre nom.
 

18) Supprimer la Corbeille au lieu de la vider

 
Les utilisateurs de Windows XP ne connaissent pas cette option du menu contextuel de la Corbeille : Supprimer.
En revanche, parions que ceux d’entre vous qui utilisent Vista/Seven sont déjà tombés plus d’une fois dans le piège : la fameux Supprimer supprime la Corbeille elle-même et non les documents qui se trouvent dedans !
 
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Il faut sélectionner Vider la Corbeille pour se débarasser de son contenu. S’il est déjà trop tard, vous pouvez rétablir la Corbeille. Pour cela, faites clic droit sur le bureau, choisissez Personnaliser dans le menu puis sélectionnez, dans le volet de gauche de la fenêtre qui s’ouvre, l’article Changer les icônes du bureau et enfin cochez la case Corbeille.
 
19) Négliger de renommer un nouveau dossier
 
Un clic droit sur le Bureau de Windows ou dans un dossier permet de créer très vite un nouveau dossier. De cette façon, un nom par défaut, très peu parlant, lui est attribué (Nouveau dossier, nouveau dossier1, nouveau dossier 2, etc). Si vous ne le renommez pas au moment même de sa création, vous risquez de l’égarer et d’oublier ce qu’il contient.
 
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Dès que vous avez créé votre nouveau dossier, son nom est automatiquement sélectionné, prêt à être modifié. Ne passez pas cette étape en cliquant à côté, c’est-à-dire sur le Bureau, vous vous épargnerez bien des ennuis.
 
20) Ne pas lire les boîtes de dialogue
 
C’est un travers bien naturel. Dès que l’on prend de l’assurance, on a tendance à répondre OK à tout, sans perdre de temps de lire le contenu des boîtes de dialogue.
 
 
 
CE QU’IL FAUT FAIRE !
Neuf fois sur dix, c’est un bon calcul : on gagne du temps et il n’y a pas de mauvaise surprise. Mais parfois, certes rarement, on rate une information importante. Par exemple, lors de l’installation d’un nouveau logiciel, certaines options cochées par défaut, sont souvent indésirables : elles conduisent à installer des extensions superflues, à recevoir de la publicité ou à accepter que ses informations personnelles soient cédées à des tiers. Il vaut donc mieux s’accorder quelques secondes pour lire les textes de ces boîtes de dialogue.